DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Renault : l'affaire d'espionnage commence à se retourner contre le constructeur


entreprises

Renault : l'affaire d'espionnage commence à se retourner contre le constructeur

Aucune trace d’espionnage par des salariés n’a encore été mise à jour chez le constructeur automobile français Renault : les enquêteurs n’ont pas retrouvé de trace de compte en Suisse qui aurait été détenu par les cadres de Renault contre qui une procédure de licenciement a été engagée. Le Président de la Commission des finances au Sénat Jean Arthuis s‘étonnait jeudi qu’on ait pu porter de telles accusations sur des allégations qui apparemment n’avaient pas de fondement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

L'AITA baisse sa prévision de bénéfices 2011 pour les compagnies aériennes