DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les morts et les blessés à l'hôpital d'Ajdabiya

Vous lisez:

Les morts et les blessés à l'hôpital d'Ajdabiya

Taille du texte Aa Aa

Les combats actuels entre l’armée fidèle à Kadhafi et les insurgés font, chaque jour, des morts et des blessés, même s’il est très difficile d’avoir des bilans précis.

La journaliste Francesca Cicardi se trouve à Ajdabiya. Elle raconte ce qu’elle a vu dans les rangs des rebelles, dans l’est du pays. “Les personnes blessées dans les affrontements à Ras Lanuf sont actuellement soignées à l’hôpital d’Ajdabiya”, constate-t-elle. Elle ajoute : “ces blessés se comptent par dizaines après la journée de combats de jeudi. A l’hôpital, le personnel est débordé, mais à en croire un médecin volontaire venu du Caire, il n’y a pas de pénuries de médicaments. Ce médecin reconnaît que ni le personnel médical, ni les hôpitaux n‘étaient prêts pour faire face à une telle situation d’urgence”.

Par ailleurs, Francesca Cicardi croit savoir que “la plupart des blessés ont été touchés par balles, ce qui signifie que les troupes de Kadhafi n’utilisent pas d’armes lourdes contre les civils, mais des armes légères, dans des combats rapprochés”. Elle indique enfin que les attaques aériennes ont laissé “plusieurs blessés mutilés”. “Il y a eu aussi des morts, dit-elle. J’ai pu voir notamment deux cadavres, l’un victime d’une grenade, l’autre d’un tir à la tête.”