DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Blog : euronews à la frontière entre la Tunisie et la Libye - lundi 7 mars

Vous lisez:

Blog : euronews à la frontière entre la Tunisie et la Libye - lundi 7 mars

Taille du texte Aa Aa

Notre envoyé spécial Jamel Ezzedini se trouve à la frontière entre la Tunisie et la Libye depuis dimanche 27 février. Il est accompagné du cadreur Terry Winn. Voici son carnet de route.

Aujourd’hui, lever programmé à 7h30. Le chauffeur qui nous accompagne depuis le premier jour nous attend devant notre hôtel. Nous arrivons au camp Choucha sur les coups de 8h15. Ce camp, situé à six kilomètre de Ras Jedir, grandit de jour en jour alors même que le flux de réfugiés diminue. A notre arrivée, il y a déjà beaucoup de monde : des militaires, des bénévoles et surtout des réfugiés, 16000 à ce jour. Des dizaines de bus sont garés au bord de la route. Des militaires tunisiens contrôlent les bagages avec des chiens renifleurs. Nous demandons à l’un de ces militaires s’il accepterait de répondre à nos questions mais il refuse, sans surprise, nous précisant simplement qu’il s’agit d’une opération de routine.

Nous remarquons que les caravanes apportant de l’aide alimentaire ne viennent plus jusqu’au camp Choucha ni au poste frontière de Ras Jedir. Un témoin nous explique que les autorités les font converger vers la ville de Benguerdane, dans le sud est de la Tunisie, et ont demandé l’arrêt des dons. La quantité d’aide est trop importante et, en outre, les espaces de stockage sont limités. Il y a quelques jours, nous avions effectivement visité à Ras Jedir un hangar rempli d’aide alimentaire périmée ou sur le point de l‘être.

Difficile aujourd’hui de tourner mon intervention, le “stand-up” dans le jargon journalistique : le soleil tape dur et des réfugiés bangladais discutent bruyamment près de nous. Nous leur demandons de parler moins fort le temps du tournage, mais comme ils ne parlent pas anglais, nous communiquons par signes. Une fois le tournage terminé, retour à notre QG, le café internet d’où nous envoyons nos sujets, afin de faire le montage.

Lorsque tout est prêt, nous demandons au gérant de nous réserver temporairement la connexion internet afin d‘être les seuls à utiliser la bande passante. Nous l’avons souvent fait et c’est le seul moyen pour envoyer les sujets un peu rapidement.

Jamel Ezzedini

> mardi 8 mars
> dimanche 6 mars