DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Frontière égypto-libyenne : L'autre crise humanitaire

Vous lisez:

Frontière égypto-libyenne : L'autre crise humanitaire

Taille du texte Aa Aa

La Tunisie n’est pas la seule à faire face à un afflux d’immigrés qui fuient la Libye. A Saloum, en Egypte, des milliers de personnes tentent de passer la frontière, sans succès. La plupart sont Soudanais. Ils travaillaient illégalement en Libye et n’ont pas les moyens d’obtenir de visa.

Franco Fauss est originaire du Ghana. Il se demande comment survivre, alors qu’il n’y a ni eau, ni nourriture pour les réfugiés.

Shamsoudin Choudhury aimerait rentrer au Bangladesh. Il passe ses jours et ses nuits dehors, sur la route.

L’aide humanitaire s’organise. Les organisations non-gouvernementales ont apporté près de 28 tonnes de vivres. Encore faut-il gérer les dangers sanitaires, qui sont nombreux selon l’UNICEF.

La seule façon de mettre un terme à cette crise humanitaire, tout comme à celle qui touche la frontière tunisienne, serait d’affréter des vols pour ramener ces réfugiés dans leurs pays d’origine.