DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Frustration et troubles dans les camps de réfugiés en Tunisie

Vous lisez:

Frustration et troubles dans les camps de réfugiés en Tunisie

Taille du texte Aa Aa

Situé juste derrière la frontière avec la Libye, le camp de Choucha est le théâtre d’accrochages réguliers entre différentes communautés.

Tous ici ont fui la Libye, ces derniers jours ainsi près de 15.000 Bangladais sont arrivés à Choucha. Les autorités tunisiennes, débordées, ne peuvent assurer la sécurité partout à la fois.

L’aéroport de Djerba ne désemplit pas, car c’est de là que l’Office International des Migrations fait partir des charters affrétés pour l’occasion.

“Il n’y a que 2.000 personnes qui peuvent prendre l’avion aujourd’hui, explique ce réfugié du Bangladesh, alors nous attendons tous ici pour rentrer dans notre pays”.

“Je suis heureux de rentrer maintenant, dit ce Ghanéen, et de pouvoir revoir ma famille, je remercie Dieu pour tout ça”.

Selon les agences internationales, 215.000 personnes ont fui la Libye ces deux dernières semaines, et la plupart, toujours dans les pays limitrophes, sont dans l’attente d’un rapatriement.