DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premières discussions directes entre le Kosovo et la Serbie

Vous lisez:

Premières discussions directes entre le Kosovo et la Serbie

Taille du texte Aa Aa

Pristina et Belgrade ont commencé mardi soir des échanges sous l‘égide de Bruxelles.

Un premier pas vers l’Union européenne pour les deux capitales depuis la proclamation d’indépendance du Kosovo il y a trois ans.

Pristina était représentée par la vice-premier ministre Edita Tahiri et Belgrade par Borko Stefanovic, un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères.

Le dialogue porte sur des sujets techniques affectant la vie quotidienne de la population kosovare qu’elle soit albanaise ou serbe.

Dans les rues de Pristina, cet homme estime qu’il “faut attendre les résultats concrets”, mais avant dit-il, “il y a d’abord le temps des discussions. Il y a eu des choses par le passé entre nous et la Serbie mais nous avons besoin de notre propre Etat pour le futur”.

A Belgrade en Serbie, c’est un peu la même tonalité. Prudence et patience à l’image de cet homme : “Malheureusement les blessures restent profondes mais je crois que nous pouvons parvenir à un compromis”, philosophe cet habitant de Belgrade.

Le statut du Kosovo n’entre pas dans ce cadre. Il est non négociable pour Pristina et Belgrade refuse toujours de reconnaître l’indépendance de son ancien territoire qu’elle considère comme le berceau de la nation serbe.