DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Kadhafi et sa clique doivent partir", estiment Paris et Londres

Vous lisez:

"Kadhafi et sa clique doivent partir", estiment Paris et Londres

Taille du texte Aa Aa

La France n’est pas la seule à choisir le camp des insurgés libyens. Le président français a reçu des émissaires de leur Conseil national hier à Paris, et l’a reconnu comme représentant du peuple libyen. Puis, le Premier ministre britannique s’est joint à Nicolas Sarkozy pour demander à l’Union européenne de considérer ce Conseil comme un “interlocuteur valable”. “Kadhafi et sa clique doivent partir, écrivent les deux dirigeants dans un courrier rendu public hier soir. Ils évoquent aussi la possibilité d’une zone d’exclusion aérienne, une mesure que réclament les insurgés libyens.

“L’Italie ne participera pas à des bombardements contre la Libye, a répété de son côté le ministre italien des Affaires étrangères. L’Italie veut une résolution du Conseil de Sécurité de l’Onu qui permette plutôt de bloquer les forces aériennes de Kadhafi, mais pas de bombarder la Libye.”

La division règne autour de cette question parmi les 27 qui tiennent ce vendredi un sommet exceptionnel sur la Libye et l’Afrique du Nord. Selon une source proche du dossier, le président français pourrait proposer de mener des frappes aériennes ciblées sur des objectifs libyens stratégiques.

Avec AFP