DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le séisme provoque des dégâts importants au Japon

Vous lisez:

Le séisme provoque des dégâts importants au Japon

Taille du texte Aa Aa

C’est le séisme le plus puissant qui ait jamais frappé le Japon, 8,8 sur l‘échelle de Richter.

Le tremblement de terre s’est produit en début d’après midi au Japon (15h20), vers 6 heures, heure européenne.

A Tokyo, situé à environ 380 km de l‘épicentre, les gratte-ciel, construits sur des structures parasismiques spéciales, ont tangué pendant de longues minutes après le séisme.

La violence du séisme a été d’autant plus forte que la secousse a été ressentie de manière verticale. Ce sont les plus dangereuses selon les sismologues.

Le dernier bilan du tremblement de terre fait état d’au moins 44 morts, de nombreux blessés et des dizaines de disparus.

Les dégâts sont à priori considérés comme importants par les autorités. 14 incendies ont été répertoriés dans la capitale.

4 millions de foyers sont privés d‘électricité dans la région de Tokyo.

Plusieurs portions de l’autoroute Tokoku ont été endommagées. Le trafic ferroviaire a été suspendu. L’aéroport de Narita a été fermé et les passagers évacués.

Un vaste incendie est toujours en cours dans une raffinerie de pétrole à Iichihara près de tokyo.

Un incendie s’est aussi déclaré dans une centrale nucléaire à Onagawa, dans le nord-est. Il n’y aurait aucune fuite radioactive selon l’opérateur de la centrale.

Le gouvernement a toutefois décidé de déclarer une situation d’urgence nucléaire.

Plus tôt le Premier ministre Naoto Kan avait affirmé qu’il n’y avait aucune fuite radioactive dans les 5 centrales nucléaires du pays, qui se sont arrêtées automatiquement au moment du séisme.

C’est le deuxième séisme en l’espace de deux jours au large des côtes nord-est de l’archipel. Selon les sismologues, ce séisme est le plus violent dans le pays depuis 140 ans.

En 1923, le séisme de Kanto avait causé la mort de 140.000 personnes.

Mais il est vrai que les infrastructures japonaises ont été constamment améliorées, notamment depuis le tremblement de terre de Kobé en 1995, qui avait causé la mort de plus de 6.000 personnes. Tous les nouveaux bâtiments respectent des normes antisismiques qui ont sans doute sauvé la vie de millions de personnes aujourd’hui et des villes entières.

La Russie, la France, l’ONU se disent prêts à envoyer de l’aide au japon.