DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chaos et dévastation dans le nord-est du Japon

Vous lisez:

Chaos et dévastation dans le nord-est du Japon

Taille du texte Aa Aa

Sendaï était en première ligne… L’impact du tremblement de terre et du tsunami a été terrible pour cette ville qui compte un million d’habitants.

Plus d’un milliers de foyers sont susceptibles d’avoir été touchés par la vague de 10 mètres.

Bien qu’habitués aux secousses et les mieux préparés au monde, les Japonais vivent aujourd’hui une catastrophe.

Les victimes, morts et disparus vont être difficiles à chiffrer. Les dégâts sont énormes.

Selon l’agence de météorologie japonaise, le séisme s’est produit à une centaine de kilomètres au large de la côte nord-est de l‘île de Honshu et à une dizaine de kilomètres de profondeur.

De fortes répliques ont été enregistrées, même dans la capitale, située à environ 400 km de l‘épicentre.

Près d’une centaine d’incendies ont été répertoriés dans le nord-est de l‘île de Honshu.

4 millions et demi d’habitations sont ce soir privées d‘électricité.

Plusieurs portions de l’autoroute Tokoku ont été endommagées.

Le trafic ferroviaire a été suspendu. Au moins un train a déraillé et deux autres sont portés disparus sur le littoral.

L’aéroport de Narita a été fermé et les passagers évacués.

Les plans de secours ont été immédiatement activés et les moyens mobilisés. De nombreux témoignages font état de distribution de couvertures, de nourriture et d’eau et de scènes de déblaiement.

Un vaste incendie était aussi toujours en cours, 12h après le séisme, dans une raffinerie de pétrole à Iichihara près de Tokyo.

Une forte explosion a frappé un complexe pétrochimique près de la ville de Sendai.

Les sismologues affirment que ce séisme est le plus violent ayant frappé le Japon depuis 140 ans.