DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : le 5ème plus gros séisme jamais enregistré

Vous lisez:

Japon : le 5ème plus gros séisme jamais enregistré

Taille du texte Aa Aa

Comment expliquer la violence du séisme de ce vendredi ? Faut-il craindre des répliques de forte magnitude dans les jours qui viennent ? Voici l’analyse de René Crusem, géophysicien au Commissariat à l‘énergie atomique en France.

“ Le séisme de ce matin, c’est quand même vraisemblablement, le 5e plus gros que l’on ai jamais enregistré depuis que l’instrumentation existe. Donc il est réellement exceptionnel.

En moyenne petit à petit les magnitudes des séismes qui vont venir vont petit à petit décroitre. Il peu y en avoir, de temps en temps, un plus fort qui, à priori, n’atteindra plus la magnitude que l’on a pu constater ce matin. Mais la région va rester active pendant certainement des jours, si ce n’est des semaines.

Maintenant ce qu’on observe parfois, et cela on ne peut pas le prédire, c’est qu’un séisme dans une zone peut en induire un autre un peu plus loin. Cela reste une possibilité, mais en aucun cas une certitude. Et en aucun cas, nous n’avons de possibilité de faire de prévisions dans ce domaine. Côté japonais, les vagues du tsunami sont passées, les dégâts sont faits, il n’y en aura pas d’autres. Par contre le tsunami est toujours en train de se propager à travers le pacifique.

EURONEWS : Quelles sont les plaques qui se sont soit chevauchées, soit séparées ?

RENE CRUSEM : C’est la plaque pacifique qui s’enfonce sous le Japon. La prévision des séismes, c’est quelque chose qui est extrêmement difficile. Et s’il doit y avoir d’autres séismes, cela sera au niveau de cette même rencontre de deux plaques, au large de la côte Est du Japon. Plus les séisme sont fort, plus ils produisent rarement. Et donc ce séisme là, comme je l’ai dit, est dans les séismes exceptionnels. Des séismes de ce type là, on en a une fois tous les dix ans, toutes les quelques décennies, donc statistiquement parlant, on ne devrait plus voir de gros séismes à cette valeur là pendant quelques années.”