DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne en ordre dispersé sur le dossier libyen

Vous lisez:

L'Union européenne en ordre dispersé sur le dossier libyen

Taille du texte Aa Aa

Paris et Londres n’ont pas réussi à ramener le Conseil européen à l’ensemble de leurs positions sur le dossier libyen. Ainsi Angela Merkel s’est dit fondamentalement sceptique quant à l’idée d’une intervention militaire à l’heure actuelle. La situation sur le terrain évolue si rapidement que l’Union risque d‘être prise de vitesse.

Seul point d’unanimité parmi les 27, le colonel Kadhafi doit partir immédiatement, comme l’indique le président du Conseil européen Herman Van Rompuy.

“Les dirigeants actuels de la Libye doivent abandonner le pouvoir sans délai, et le Conseil européen salue et encourage le Conseil National de Transition basé à Benghazi qu’il considère comme un interlocuteur politique”.

Le Conseil européen s’est dit très préoccupés par la situation humanitaire sur place. Les Etats membres touchés par l’afflux massif de réfugiés ont lancé un appel à la solidarité.

“Nous allons accroître notre coopération avec les organisations humanitaires pour soulager la situation en Libye et à ses frontières. Nous avons déjà débloqué 37 millions d’euros et déployé des équipes sur le terrain”, a expliqué le président de la Commission européenne. Et de poursuivre : “Frontex a développé un plan d’urgence pour traiter un probable plus grand flux de migrants, et nous sommes prêts à mobiliser des fonds additionnels.”

Un sommet entre l’Union européenne, la Ligue arabe et l’Union africaine va être organisé dans les prochaines semaines ont indiqué plusieurs dirigeants européens.