DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Amérique latine en alerte au Tsunami suite au séisme au Japon

Vous lisez:

L'Amérique latine en alerte au Tsunami suite au séisme au Japon

Taille du texte Aa Aa

Quasiment tous les pays d’Amérique latine riverains du Pacifique ont émis des avis d’alerte au tsunami à la suite du puissant séisme survenu vendredi au large du Japon, l’Equateur allant jusqu‘à décréter l‘état d’exception.

Dans le sud du sous-continent, le Chili, frappé l’an dernier par un séisme de magnitude 8,8 et un tsunami qui avaient fait plus de 500 morts, et le Pérou ont ainsi émis des alertes préventives.

Au Chili, l‘île de Pâques, peuplée d’environ 4.000 habitants et située à plus de 3.500 km à l’ouest du littoral, pourrait être le premier territoire du pays touché, vers 20H55 GMT.

“Des évacuations du littoral vers des zones élevées pourraient commencer vers 12H00” (15H00 GMT) sur cette île, a estimé un commandant de la Marine chilienne, Claudio Montenegro.

En Equateur, le président Rafael Correa a décrété l‘état d’exception pour une période pouvant aller jusqu‘à 60 jours et ordonné “l‘évacuation de tous les habitants du littoral du pays et de la province des Galapagos” (à près de 1.000 km à l’ouest des côtes équatoriennes), soit environ 300.000 personnes.

La Colombie voisine a constaté une hausse de cinquante centimètres du niveau de la mer dans les régions de la côte Pacifique, mais aucun ordre d‘évacuation n’a été émis, a annoncé l’organisme de prévention des désastres.

“Nous demandons à la population de ne pas céder à la panique et d‘être très attentive aux informations que nous allons diffuser au fur et à mesure”, a dit à l’AFP Amanda Pulido, à la tête de la Direction de gestion et de prévention des catastrophes.

Plus au nord, le Mexique a placé en état d’alerte tous ses états du littoral Pacifique. Les vagues pourraient atteindre “un à deux mètres de haut”, a déclaré à la chaîne Televisa Laura Gurza, coordinatrice de la protection civile au ministère de l’Intérieur.

Les premières sont attendues vers 16H45 GMT en Basse-Californie, dans le nord-ouest, selon elle.

En Amérique centrale, le Costa Rica, le Honduras et le Guatemala ont aussi émis un avis d’alerte au tsunami pour leur façade Pacifique.
L‘état d’alerte rouge décrété au Honduras implique la mobilisation des organismes de secours en vue d’une évacuation de milliers de personnes.
Le Salvador, lui, a seulement émis un “avertissement”, appelant notamment la population à s‘éloigner de la côte et à écouter les informations.

AFP