DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les principaux tsunamis depuis 2004

Vous lisez:

Les principaux tsunamis depuis 2004

Taille du texte Aa Aa

Une vague déferle sur cet hôtel de Phuket en Thailande, prenant les touristes par surprise au matin. Cette vague, c’est le tsumani déclenché le 26 décembre 2004 par un séisme sous-marin au large de Sumatra, une magnitude de 9,1, il fera

226 000 morts dans 13 pays. Sa puissance, équivalente à 23 mille bombes atomiques a ravagé les rivages sur des milliers de km en Asie du Sud-Est.

Le 17 juillet 2006, un autre séisme sous-marin provoque un tsunami sur la côte de Java, faisant 654 morts dans cette île de l’Indonésie. Le raz de marée a frappé 177 km de côte, détruisant tout sur son passage et laissant 40 000 sans abri.

Le 2 avril 2007, c’est un séisme sous-marin de magnitude 8 qui tue 52 personnes au large des Iles Salomon. Des vagues de 5 mètres de hauteur qui vont rayer de la carte de 13 villages, laissant 5 400 personnes sans abri.

Le 29 septembre 2009, les îles Samoa, Tonga et les Samoa américaines sont frappées par un séisme de magnitude 8. 190 morts. Des vagues de 6 mètres de haut arrivent à toute vitesse, les habitant n’ont eu que 10 minutes pour fuir malgré l’alerte déclenchée par Hawai.

Et l’année dernière, un séisme de 8,8, suivi d’un tsunami frappe le Chili, il fait 500 morts, la plupart ont péri à cause du tsumani qui avait suivi. Les vagues ont provoqué des dégâts estimés à 22 milliards d’euros.

En Octobre 2010, un tsumani provoqué par un séisme de magnitude 7,7 tue 400 personnes sur l’archipel des Mentawi, au large de Sumatra, en Indonesie. La vague de 3 mètres avait été déclenchée par un séisme sous-marin situé sur la même faille que celle à l’origine du tsunami dévastateur de 2004.