DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Témoignage d'un ressortissant français expatrié à Tokyo

Vous lisez:

Témoignage d'un ressortissant français expatrié à Tokyo

Taille du texte Aa Aa

Nous avons joint au téléphone Alexandre Bartholo, un Français expatrié à Tokyo. Il est producteur dans une entreprise audiovisuelle et il était à son bureau lorsque le tremblement de terre s’est produit. Il nous raconte ce qui s’est passé.

“Au moment où ça a commencé, j‘étais donc au travail. Je travaille au 10ème étage d’une grande tour assez récente. Ce qui était assez effrayant, c’est que ça a commencé à bouger, mais en fait on a vraiment l’habitude que ca bouge, donc comme c‘était déjà arrivé le mois dernier, on s’est dit que c‘était une secousse normale, et puis plus ça allait plus ça s’est amplifié.

Les meubles ont commencé à bouger, on a deux, trois fournitures qui ont commencé à tomber; tout ce qui était sur les bureaux a commencé à vibrer, donc tous les collègues de travail ont commencé à tenir les écrans, à tenir les murs pour éviter que tout tombe et ça s’est progressivement calmé.

C’est assez effrayant, c’est la première fois que ça vibrait autant, enfin je n’avais jamais vécu ça avant. Ce qui était assez impressionnant, c’est que la plupart des vibrations en règle générale, ce sont des vibrations… comment dire… ça balance entre guillemets d’un côté à l’autre, et là on avait vraiment l’impression que le building sautait sur lui-même en fait.

Quand on est au 10ème étage, on se demande si on a le temps de descendre, donc on est constamment en train de se dire “est-ce qu’il faut descendre, mais c’est peut-être trop tard, ou est-ce qu’il faut rester?” Enfin c’est assez étrange comme sentiment, y a beaucoup d’impuissance au final, on se retrouve à ne plus savoir quoi faire”.