DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Japon tente toujours d'éviter un accident nucléaire majeur

Vous lisez:

Le Japon tente toujours d'éviter un accident nucléaire majeur

Taille du texte Aa Aa

Hier, plus de 200 000 personnes ont été évacuées autour de la centrale nucléaire de Daiichi.

Dans le calme, la population se prête aux examens qui permettent d‘évaluer l’exposition aux radiations.

Mais pour le premier ministre, Naoto Kan, la situation reste sérieuse. “Il s’agit de la crise la plus grave qu’ait connu le pays depuis la fin de la seconde guerre mondiale”, a-t-il affirmé.

A Fukushima, de l’eau de mer est injectée dans le troisième réacteur de la centrale de Daiichi, dont le combustible avait été endommagé. Des préparatifs sont en cours pour effectuer la même opération dans le deuxième.

Près de 190 personnes auraient été affectées par des seuils de radioactivité trop élevés, depuis l’explosion et la fuite radioactive, survenues hier dans le premier réacteur.

L‘état d’urgence a été déclaré dans une autre centrale, a indiqué l’Agence intermationale de l‘énergie atomique.

D’après les autorités japonaises, les trois réacteurs du site d’Onagawa seraient sous contrôle.

L‘électricité risque de bientôt manquer.

Hier, le gouvernement a appelé la population à réduire sa consommation d‘énergie et a demandé à la Russie de lui fournir plus de gaz.