DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Allemagne contre le nucléaire

Vous lisez:

L'Allemagne contre le nucléaire

Taille du texte Aa Aa

Plus de 100.000 personnes ont manifesté hier pour l’arrêt du nucléaire en Allemagne. A Berlin, plusieurs centaines de militants se sont mobilisés après l’incident dans une centrale japonaise frappée par un séisme et un tsunami.

A moins de deux semaines d’un scrutin crucial dans le Land de Bade-Wurtemberg, la chancelière allemande a décidé d’arrêter immédiatement deux des dix-sept réacteurs du pays. Un arrêt qui n’est pas définitif. Angela Merkel et son parti chrétien-démocrate (CDU-CSU), tentent de rassurer les électeurs : “il s’agit d’un moratoire, et ce moratoire est valable trois mois. Ce qui signifie, pour une centrale en particulier, que nous discutons avec les compagnies qui l’exploitent”.

L’une des centrales arrêtées est celle de Neckarwestheim. Elle aurait, de toute façon, dû fermer au mois de janvier. Mais ce que les anti-nucléaires reprochent à la chancelière, c’est d’avoir prolongé la durée de vie des réacteurs du pays de huit à quatorze ans. Inacceptable pour ces manifestants qui pourraient bien voter pour l’opposition sociale-démocrate et les Verts lors des prochaines élections.