DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le cauchemar des sinistrés de la préfecture de Miyagi

Vous lisez:

Le cauchemar des sinistrés de la préfecture de Miyagi

Taille du texte Aa Aa

La cité balnéaire de Minami-San-Riku a été rayée de la carte. Sur les quelques 17.000 habitants, 10.000 sont aujourd’hui morts ou portés disparus. Une vague de quinze mètres de haut a balayé vendredi la cité, pénétrant jusqu‘à quatre kilomètres à l’intérieur des terres.

Privés d‘électricité et de téléphone, certains sortent malgré les risques de radiation. Les rares secouristes doivent interrompre les recherches à chaque alerte nucléaire. Tandis qu‘à la mairie les sinistrés scrutent les listes.

Une multitude de noms de personnes portées disparues, et dans le meilleur des cas le nom de l‘établissement dans lequel elles ont pu trouver refuge.