DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Japonais, eux aussi, ont commencé à quitter Fukushima

Vous lisez:

Les Japonais, eux aussi, ont commencé à quitter Fukushima

Taille du texte Aa Aa

Avec l’augmentation du risque de contamination radioactive, de plus en plus de gens quittent la région de la centrale de Fukushima. Fait nouveau, parmi eux, de plus en plus de Japonais qui commencent à trouver long le manque d’informations.

Mais beaucoup d‘étrangers aussi qui veulent rentrer chez eux, comme ce Français :

“On était censé porter des gants, des serviettes mouillées sur le visage, bien couvrir toutes les parties du corps. On est train de sacrifier des gens en ce moment… Le mot est peut-être peu fort, mais je le ressens comme ça. Les Japonais sont super confiants vis à vis des autorités japonaises, ils pensent super positivement”.

C’est sans mouvement de panique que beaucoup de gens se rendent dans les aéroports, comme ici à Haneda, l’aéroport de Tokyo surtout utilisé pour les vols intérieurs.

“Eh bien nous avons décidé de partir avant Tokyo ne devienne chaotique, explique cette femme… Nous pensons juste qu’il est mieux de partir maintenant”.

Mêmes files d’attente à l’aéroport de Tokyo-Narita, mais ici ce sont surtout des étrangers, qui pour certains suivent simplement les recommandations de leur ambassade.

“J’ai l’impression que tout le monde quitte le pays aujourd’hui, déclare un Argentin. Avec le tsunami, si vous êtes au milieu du Japon ou à Tokyo, ce n’est pas un problème. Mais avec les radiations on ne peut pas s‘échapper et on ne les voit pas”.

Parallèlement, certains compagnies aériennes, Lufthansa et Air China notamment, ont décidé de ne plus desservir la ville de Tokyo.