DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des manifestations réprimées dans le sang à Manama

Vous lisez:

Des manifestations réprimées dans le sang à Manama

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de la proclamation de la loi martiale, les forces de sécurité barheïnies ont chassé les anti-gouvernementaux de la place de la Perle. Le mouvement de protestation dure depuis un mois.

Les violents affrontements ont fait au moins six morts, trois civils et trois policiers. Et des centaines de personnes ont été blessées.

L’armée a fait savoir que tout rassemblement ou défilé serait désormais interdit et a instauré un couvre-feu.

Des soldats saoudiens et des policiers émiratis avaient été envoyés en renfort dans le petit royaume bahreïni, peuplé majoritairement de chiites mais dirigé par une dynastie sunnite.

Ces renforts et l’assaut qui a suivi ont été condamnés par les chiites du Moyen-Orient. Inspirés par les soulèvements populaires tunisiens et égyptiens, les opposants bahreïnis réclament une nouvelle constitution et un parlement indépendant.