DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La peur nucléaire dans le monde

Vous lisez:

La peur nucléaire dans le monde

Taille du texte Aa Aa

La catastrophe nucléaire au Japon renforce les inquiétudes à travers la planète, et d’abord de l’autre coté du Pacifique, aux Etats-Unis qui compte 104 réacteurs.
 
Au bord de l’océan, la centrale de San Onofre cohabite avec les surfistes. La Californie est aussi une zone sismique de la ceinture de feu du Pacifique. “Je vis ici depuis 25 ans, on a toujours au fond de l’esprit que si il y a un tremblement de terre, ca peut être très dangereux. Mais au quotidien, je ne ressens aucun danger ici. Je sais qu’ils font des tests, et que c’est complètement sur. Je me sens en sécurité, j’ai juste des boites d’iode au cas ou il y aurait une fuite” dit cette américaine.
 
Mais pour cet autre riverain, la centrale n’est pas à l’abri d’un tsunami : “Ils disent que ce mur de trois mètres va résister à un tsunami, mais je pense autrement. Moi je pense qu’un tsunami passera par dessus le mur, c’est sur, surtout si c’est un gros tsunami…”
 
La Chine, très gourmande en énergie, est le pays ou le nucléaire se développe le plus vite. Avec 13 réacteurs actuellement, Pékin veut multiplier par 8 la production d‘électricité nucléaire en une décennie. 12 centrales comme celle-ci à Hongyanhe sont en construction, 12 autres sont en projet. Un rythme trop soutenu, selon cet expert : “Avec un développement aussi rapide, je pense qu’il est difficile pour le gouvernement de tout contrôler correctement. La construction et la conception de ces centrales, leur mode de fonctionnement pourraient rencontrer des problèmes… “
 
En Allemagne, qui totalise 17 réacteurs nucléaires, ce n’est pas seulement de l’inquiétude, mais carrément de l’opposition que suscitent les centrales nucléaires. L’accident de Fukushima Daiichi n’a fait que renforcer cet état d’opinion. Les réacteurs de la centrale de Neackerwestheim sont parmi les 7 qui seront mises à l’arrêt pendant 3 mois suite aux événements au Japon.
 
“Neckerwestheim 1 fonctionne depuis 35 ans maintenant, et mon mari et moi nous pensons qu’elle doit être arrêtée. Il y a assez d‘énergies alternatives comme l‘énergie hydraulique
ou solaire” estime cette riveraine.
 
Mais en Europe, c’est la France la championne de du nucléaire civil avec 58 réacteurs. Les populations qui vivent à coté des centrales doivent suivre les exercices de sécurité civile tous les cinq ans, et avoir sous la main les cachets d’iode à avaler, en cas d’accident.