DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les débuts de Vaclav Havel derrière la caméra

Vous lisez:

Les débuts de Vaclav Havel derrière la caméra

Taille du texte Aa Aa

Ancien dissident et président de la Tchécoslovaquie puis de la République Tchèque, Vaclav Havel fait ses premiers pas de réalisateur. A 74 ans, il signe “Leaving”, “Sur le départ” en français, qui vient d‘être présenté à Prague. Un film tiré d’une pièce qu’il a lui-même publiée en 2007.

“Sur le départ” raconte l’histoire d’un chancelier sur le point de quitter le pouvoir. Il voit tout à coup son monde s‘écrouler.

Les acteurs ont eu plaisir à travailler avec Vaclav Havel, figure de la vie politique et artistique tchèque.

“Le texte est très compliqué mais c’est le style de Monsieur le président,” souligne l’acteur qui joue le rôle principal, le tchèque Josef Abrham. “Toutes ses pièces sont imaginatives comme celle-ci et j’ai été heureux d’assumer le moindre mot et le moindre point de ponctuation, sinon le texte aurait sonné faux. C’est comme pour du Shakespeare.”

“Lors de la répétition en costumes,” raconte de son côté, l’actrice Barbora Seidlova, “je portais un jupe courte et un haut pas vraiment présentable alors que c‘était la première fois que je rencontrais Monsieur Havel, c‘était étrange d’avoir à expliquer que ce n’est pas ce que je porte habituellement.

Je me suis sentie un peu gênée,” confie-t-elle, “mais quand on s’est rencontrés les fois suivantes, c‘était très agréable et travailler ensemble était génial parce que Monsieur Havel dirige les acteurs de manière traditionnelle : il leur dit ce qu’il est en train de faire et leur demande comment ils se sentent et il communique, ce qui est rare de nos jours.”

Avec ce film qui rappelle le “Roi Lear” de Shakespeare et “La Cerisaie” d’Anton Tchekov, Vaclav Havel a fait devenir réalité son rêve de toujours : passer derrière la caméra.