DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : la gravité de l'accident nucléaire revue à la hausse

Vous lisez:

Japon : la gravité de l'accident nucléaire revue à la hausse

Taille du texte Aa Aa

Le Japon livre un combat contre-la-montre pour éviter une catastrophe nucléaire sans précédent depuis Tchernobyl il y a vingt-cinq ans.

Compte tenu de l’ampleur des dégâts, l’agence de sûreté nucléaire japonaise a relevé de 4 à 5 la gravité de l’accident sur l‘échelle internationale de l’INES qui compte sept niveaux.

Le Premier ministre, Naoto Kan, s’est entretenu avec le directeur général de l’Agence internationale de l‘énergie atomique, Yukiya Amano. Le chef du gouvernement japonais a promis dans une allocution télévisée que le pays allait se reconstruire et surmonter cette tragédie.

Bravant les risques radioactifs, quelque 300 pompiers et soldats continuent de déverser des dizaines de tonnes d’eau à l’aide de camions citernes pour refroidir les réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi. Il s’agit d’empêcher les barres de combustible d’entrer en fusion.

Tous les moyens sont aussi mis en oeuvre pour rétablir le courant électrique de la centrale, ce qui permettrait de remettre en route les pompes des circuits de refroidissement.

Si toutes ces manoeuvres n’aboutissent pas, les autorités pourraient opter pour la solution du bétonnage, comme à Tchernobyl en 1986.