DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : les billets pour quitter le pays sont rares et chers

Vous lisez:

Japon : les billets pour quitter le pays sont rares et chers

Taille du texte Aa Aa

Les billets d’avion se font rares mais les aéroports de la région de Tokyo restent pris d’assaut. Les expatriés veulent quitter le Japon, alors que les Tokyoïtes cherchent à se réfugier dans le sud du pays.

Les places se font également chères. Les aller-simple vers Hong Kong ou Singapour se monnayent aux alentours de 2500 euros.

De quoi stresser des voyageurs déjà impuissants face à la catastrophe nucléaire…

“Il y a tant d’informations contradictoires” explique une artiste américaine à l’aéroport de Narita. “La presse dit une chose, la télé en dit une autre. Ce qui fait le plus peur c’est de ne pas savoir si on est en sûreté”.

Pour certains ressortissants russes, le spectre de Tchernobyl plane au-dessus du Japon… “Pour nous Russes, cet accident de Fukushima ressemble beaucoup à ce qui s’est produit à Tchernobyl. C’est pourquoi nous avons peur et que nous nous dépêchons de rentrer à la maison”, dit cette femme.

Les compagnies asiatiques ont décider d’utiliser des avions plus gros, n’hésitant pas à faire de gros rabais à leurs ressortissants.

Malgré des tarifs très élevés, les jets privés sont également très prisés.