DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les personnes âgées au Japon particulièrement affectées par le séisme

Vous lisez:

Les personnes âgées au Japon particulièrement affectées par le séisme

Taille du texte Aa Aa

Une semaine après la catastrophe, ce couple âgé de 67 et 73 ans erre dans son ancienne ville de Rikuzentakata dévastée par le tsunami. Ils recherchent leur belle-soeur et son mari. Peu d’espoir de les retrouver vivant, ici tout n’est plus que chaos. 20.000 personnes vivaient sur ces terres il y encore sept jours.

Ballotés de centres d’accueil en camps improvisés de réfugiés, ces Japonais essaient de survivre, comme ici à Koriyama. La plupart ont perdu leur traitement médical quotidien. Les hôpitaux manquent de tout et nombreux sont ceux qui ont déjà succombé lors d’un transport souvent éprouvant.

“Ces gens ont attendu quatre, voire cinq jours avant d‘être évacués”, explique cet homme. “Ils sont très fatigués et ce n’est pas fini, ils vont devoir encore patienter avant de trouver un refuge”.

Dans cet abri temporaire de Kesennuma, les seniors sont majoritaires. Un Japonais sur quatre a plus de 65 ans et nombre d’entre eux résidaient dans les régions dévastées par les vagues et les secousses du 11 mars dernier.