DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Benghazi sous les bombes

Vous lisez:

Benghazi sous les bombes

Taille du texte Aa Aa

Les rebelles l’affirment : si le régime libyen a décrété un cessez-le-feu unilatéral hier, il n’a pas joint le geste à la parole.

Un avion de chasse a été abattu au-dessus de Benghazi, le fief de l’insurrection, apparemment alors qu’il était sur le point d’attaquer la caserne militaire. On ignore la provenance des tirs qui l’ont touché.

A lire : La communauté internationale face à la révolte en Libye – CHRONOLOGIE

En dépit des images, le régime dément toute opération militaire. Pourtant des témoins affirment que ses forces sont déjà dans les faubourgs de la ville, qu’elles attaquent aussi par la mer.

A la lumière de ces développements, l’engagement du ministre libyen des affaires étrangères Moussa Koussa hier à respecter un cessez-le-feu immédiat a tout l’air d’une manoeuvre du régime pour gagner du temps face à la menace d’intervention internationale.

Hier, les fidèles du colonel Khadafi ont manifesté leur colère à Tripoli après le vote par le conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution ouvrant la porte à des frappes aériennes de la Libye.

L’entourage de Khadafi continue lui de marteler que ce sont les rebelles qui enfreignent le cessez-le-feu.