DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pouvoir à Bahreïn renforce sa répression mais l'opposition résiste

Vous lisez:

Le pouvoir à Bahreïn renforce sa répression mais l'opposition résiste

Taille du texte Aa Aa

C‘était le symbole de la contestation populaire à Bahreïn au coeur de la place de la Perle à Manama.

Malgré sa destruction et l‘éviction par la force des protestataires qui campaient sur place depuis le 21 février, les opposants n’entendent pas plier.

Ils ont de nouveau manifesté pour exiger des réformes et le départ d’hommes-clés du régime dominé par une monarchie sunnite alors que la population est majoritairement chiite.

Interrogé par Euronews, Nick Clegg, le vice-premier ministre britannique a appelé à la retenue : “Je pense qu’il serait faux d‘établir une comparaison entre ce qui se passe à Bahreïn, les tensions entre les communautés sunnites et chiites, et les décennies d’atteintes aux libertés et aux droits de l’homme en Libye sous le régime dictatorial du Colonel Kadhafi”.

La communauté internationale a condamné la répression du régime à Bahreïn. Ce dernier a néanmoins reçu le soutien de son puissant voisin saoudien qui a dépêché un millier d’hommes à Manama pour éviter toute contagion. Les Emirates Arabes Unis ont également envoyé des troupes et le Qatar va lui aussi faire de même.