DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les premiers bombardements occidentaux en Libye

Vous lisez:

Les premiers bombardements occidentaux en Libye

Taille du texte Aa Aa

La défense anti-aérienne libyenne essaie de contrer les missiles tirés par les Occidentaux. C’est une des images de la nuit, dans le ciel de Tripoli.

L’opération militaire est menée par la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, l’Italie et le Canada. Il s’agit de faire appliquer la résolution des Nations unies, autrement dit instaurer un cessez-le-feu entre l’armée libyenne et les insurgés.

A lire : La communauté internationale face à la révolte en Libye – CHRONOLOGIE

A Washington, on précise bien qu’aucune soldat américain ne sera engagé au sol. Il s’agit d’“affaiblir les capacités militaire du régime Kadhafi”, explique ainsi le vice-amiral William Gortney de l’US Navy.

L’opération militaire a été déclenchée hier en fin d’après-midi. Des avions de combats français ont attaqué des positions de l’armée libyenne près de Benghazi. Ensuite, des dizaines de missiles américains et britanniques ont été tirés depuis des navires en Méditerranée. Enfin, d’autres raids aériens ont été menés par des avions britanniques dans la région de Misrata et de Tripoli.

Ce dimanche matin, aucun bombardement n’a été effectué. Tous les appareils engagés sont rentrés à leur point d’attache. On ignore le bilan humain de ces attaques. La télévision libyenne parle d’une cinquantaine de morts.

Par ailleurs, selon l’agence Reuters, des témoins affirment qu‘à Misrata, des snipers pro-Kadhafi sont déployés sur des toits pour tirer sur les insurgés.

A lire :
- Etat des lieux des forces armées libyennes

- Coalition internationale en Libye : quelles forces engagées ?