DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye : les chefs militaires occidentaux satisfaits des opérations

Vous lisez:

Libye : les chefs militaires occidentaux satisfaits des opérations

Taille du texte Aa Aa

Le tir d’un missile de croisière Tomahawk depuis un navire de guerre américain, et la défense anti-aérienne libyenne qui tente de l’intercepter. C‘était dans la nuit de samedi à dimanche.

L’opération militaire est menée par la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, l’Italie et le Canada. D’après les responsables des armées de ces pays, la première phase des frappes en Libye a été un “succès”. 110 missiles ont été tirés contre une vingtaine d’objectifs. Les cibles étaient essentiellement des système de défense anti-aérienne, comme des radars, mais aussi des moyens de communication.

- A lire : La communauté internationale face à la révolte en Libye – CHRONOLOGIE

Aucune troupe au sol n’est déployée. Tout se passe par voie aérienne : des bombardements et des tirs de missiles à partir d’avions de chasse ou de navires de guerre positionnés au large de la Libye.

L’opération militaire a été déclenchée samedi en fin d’après-midi. Des avions français ont attaqué des positions de l’armée libyenne près de Benghazi. Ensuite, des dizaines de missiles américains et britanniques ont été tirés depuis des bâtiments en Méditerranée. Enfin, d’autres raids aériens ont été menés par des avions britanniques dans la région de Misrata et de Tripoli.

De source officielle, on assure que tous les appareils sont revenus à leur point d’attache, que ce soit en Grande-Bretagne ou en France. L’Italie a mis à disposition ses bases notamment celle en Sardaigne, pour le ravitaillement des avions de la coalition.

- A lire également :
- État des lieux des forces armées libyennes
- Coalition internationale en Libye : quelles forces engagées ?