DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Soupçons de corruption sur des élus européens

Vous lisez:

Soupçons de corruption sur des élus européens

Taille du texte Aa Aa

L’affaire est bigrement embarrassante pour le Parlement européen. Trois de ses élus sont tombés dans le piège que leur avait tendu des journalistes du Sunday Times. Se faisant passer pour des lobbyistes de la banque, ils ont proposé à une soixantaine d’eurodéputés de les payer s’ils déposaient des amendements aux textes sur la régulation financière. L’Autrichien Ernst Strasser, le Slovène Zoran Thaler, et le Roumain Adrian Severin ont accepté. Les deux premiers ont démissionné suite à la parution de l’article, mais Adrian Severin n’en a pas l’intention. Il soutient avoir servi de consultant, dans le cadre d’un contrat tout ce qu’il y a de plus légal. La facture s‘élevait dans son cas à 12.000 euros.

“J’ai informé mes collègues de la situation et du fait que j’espérais que l’enquête au Parlement européen soit lancée le plus tôt possible, pour que tout soit clarifié”, explique Severin.

L’ONG Alter-EU qui surveille les institutions européennes et leur transparence dit ne pas être surprise et dresse un constat sévère :

“Je crains que ce ne soit pas un cas isolé. Le fait que ces trois eurodéputés aient accepté avec un tel empressement la proposition qui leur était faite, c’est est un très mauvais signe. Ca montre qu’il y a des élus européens qui sont corruptibles. Et ça m‘étonnerait que ce soient les trois seuls”, assène Olivier Hoedeman.

Des voix critiques s‘élèvent aussi pour dénoncer les risques de conflits d’intérêts résultant des doubles casquettes d’eurodéputés qui travaillent aussi dans le privé.