DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trois généraux et des dizaines d'officiers se rallient à la révolte yéménite

Vous lisez:

Trois généraux et des dizaines d'officiers se rallient à la révolte yéménite

Taille du texte Aa Aa

Le président du Yémen est de plus en plus isolé.

Trois généraux ont décidé de le lâcher le même jour, ce lundi; auxquels se sont ajoutés pas moins de 110 officiers qui se sont ralliés au mouvement de révolte. Ils ont pris en quelque sorte un bain de foule sur la place de l’Université à Sanaa, lieu emblèmatique de la contestation.

“J’annonce notre soutien et notre solidarité envers les jeunes de la révolution yéménite, a déclaré lundi le général al-Ahmar, issu de la plus influente tribu du pays. Nous allons continuer de maintenir la sécurité et la stabilité dans la capitale, en soutenant nos frères qui manifestent”.

Les chefs de l’armée yéménite accusent le président d’entraîner le pays dans la guerre civile. Vendredi dernier, la révolte a dégénéré à Sanaa. 52 manifestants ont été tués lors de violentes attaques attribuées à des partisans du régime. Pourtant, après 32 ans au pouvoir et près de deux mois de contestation, le président Ali Abdallah Saleh reste de marbre. Ce lundi, il a encore assuré qu’une grande majorité du peuple le soutenait.