DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le triple traumatisme des enfants sinistrés japonais

Vous lisez:

Le triple traumatisme des enfants sinistrés japonais

Taille du texte Aa Aa

Dès le début de leur vie, ils ont subi un traumatisme sans précédent; un traumatisme en trois actes, séisme, tsunami et catastrophe nucléaire. Ce sont les 100.000 enfants japonais sinistrés, répartis dans les centres d’accueil disséminés sur la côte du nord-est. Selon les ONG, ils ont un besoin urgent d’aide psychologique. “Beaucoup de ces enfants en grandissant, explique le responsable de l’ONG “Save the Children” au Japon, vont vivre avec des conséquences du choc qu’ils ont subi”.

Découvrez notre dossier

Les enfants japonais survivants font des cauchemars, et certains restent prostrés pendant de longs moments. En plus, la contamination radioactive les menace. “Ils sont bien reçus ici, témoigne la directrice d’une clinique, mais les habitants de la région de Fukushima, spécialement les enfants, font face à de la discrimination à cause de la radioactivité”. Pourtant, ils restent des enfants. Les ONG l’ont bien compris et leur proposent des activités dans les centres d’accueil.

La petite Kato, du haut de ses quatre ans, n’oubliera pas cependant. “Le verre s’est cassé partout dans ma maison, raconte-t-elle. La maison de ma copine a beaucoup bougé, et celle de ma grand-mère aussi”. Bien pire. La grand-mère, la mère, le père ont parfois disparu. Il ne sont plus là pour tranquilliser ces enfants avant de dormir.

A lire : Consultez la chronologie des événements depuis le 11 mars