DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Poissons et fruits de mer contrôlés de près au Japon

Vous lisez:

Poissons et fruits de mer contrôlés de près au Japon

Taille du texte Aa Aa

Terminé les déclarations trop rassurantes du gouvernement japonais. La population se méfie de la contamination radioactive de certains produits alimentaires. Les autorités ont donc décidé d’interdire la vente des épinards, du kakina, un légume spécifiquement japonais, et du lait qui sont produits dans la région de la centrale de Fukushima.

!http://www.euronews.net/media/buttons/japan-btn2-fr.jpg!”:/tag/catastrophe-au-japon/

Des contrôles sur les légumes et le lait sont également renforcés dans les zones de Chiba et Ibaraki, à l’est de Tokyo. Les produits japonais vendus à l’exportation ne sont pas concernés pour le moment. “Il n’y a pas un besoin immédiat de prendre des mesures spéciales, ou additionnelles, afin de s’assurer de la qualité sanitaire des produits exportés, confirme Peter Ben Embarek, un responsable de l’OMS. Mais nous devons suivre de près ce qui va se passer. Ce qui est important, c’est d’obtenir le plus d’informations possibles sur l‘évolution de la situation sur le terrain”.

Pourtant, en Chine et en Corée du Sud, la surveillance se renforce nettement. Le Japon exporte vers ces deux pays beaucoup de fruits, de légumes, de poissons et de fruits de mer. Des niveaux anormalement élevés de substances radioactives ont été détectés en mer près de la centrale de Fukushima. Dans les restaurants de sushis, on redouble de vigilance.

A lire : Consultez la chronologie des événements depuis le 11 mars