DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Etats-Unis et leurs alliés d'accord pour une participation de l'OTAN dans l'intervention en Libye

Vous lisez:

Les Etats-Unis et leurs alliés d'accord pour une participation de l'OTAN dans l'intervention en Libye

Taille du texte Aa Aa

Comment bénéficier des infrastructures de l’OTAN en Libye sans froisser les pays arabes ? C’est tout l’enjeu de l’accord passé ce mardi entre Washington, Paris et Londres. L’Alliance doit mettre en oeuvre la zone d’exclusion aérienne. Reste à savoir si elle doit prendre le commandement de cette mission. C’est ce que souhaite le président américain. Barack Obama espère que, dans les prochains jours, cette question sera clarifiée, après une réunion des représentants de tous les pays engagés. “Le nombre d’avions américains impliqués en Libye a déjà largement diminué”, précise-t-il.

- A lire : La communauté internationale face à la révolte en Libye – CHRONOLOGIE

L’Italie, le Canada, l’Espagne, la Belgique et le Danemark ont également engagé leurs avions en Libye. Le Premier ministre britannique souhaite convaincre un pays arabe de soutenir l’opération, mais l’entretien de David Cameron avec le Prince Faisal al Saud d’Arabie Saoudite n’a rien donné. Paris souligne que l’OTAN ne bénéficie pas d’une bonne image auprès des pays musulmans, notamment en raison de son déploiement en Afghanistan.

- A lire aussi :
- État des lieux des forces armées libyennes
- Revue des forces militaires de la coalition engagées en Libye

Egalement membre de l’OTAN, la Turquie est prête à apporter son soutien à l’Alliance, qui doit en outre se charger de l’embargo sur les armes contre la Libye. Contrairement à Berlin, qui a retiré le commandement de ses navires à l’organisation.