DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Proche-Orient : regain de tension le long de la frontière entre Israël et Gaza

Vous lisez:

Proche-Orient : regain de tension le long de la frontière entre Israël et Gaza

Taille du texte Aa Aa

L’attentat de Jérusalem coïncide avec une nouvelle flambée de violences le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

Ainsi des roquettes palestiniennes sont tombées sur les villes d’Ashdod et Beesheba. Ces frappes ont été revendiquées par le Djihad Islamique.

A chaque tir de roquette, Tsahal réplique par des bombardements. Des frappes militaires qui ont tué neuf personnes dont quatre civils provoquant la colère des habitants de l’enclave palestinienne.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a présenté des excuses et déclaré que l’Etat hébreu ne cherchait pas une escalade de la violence.

A la mi-mars, le chef du gouvernement avait annoncé l’accélération de la colonisation en Cisjordanie. Une décision qui survient à la suite d’un terrible assassinat. Trois enfants et leurs parents ont été tués à l’arme blanche dans l’implantation d’Itamar.

La reprise des hostilités à la frontière gazaouie intervient alors que Mahmoud Abbas tente de jouer la carte de la réconciliation. Le président de l’Autorité palestinienne s’est dit prêt à se rendre à Gaza pour négocier avec le Hamas.

Abbas a aussi réitéré fois son exigence d’organiser simultanément des scrutins législatif et présidentiel en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Répondant à un mot d’ordre diffusé sur internet, plusieurs dizaines de milliers de Palestiniens ont manifesté la semaine dernière en Cisjordanie et à Gaza en faveur d’une réconciliation nationale.

Mais ce qui devait être une fête de l’unité a fini par tourner à l’affrontement.