DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Maladie de Parkinson : l'espoir génique

Vous lisez:

Maladie de Parkinson : l'espoir génique

Taille du texte Aa Aa

Une équipe de chercheurs américains vient de publier les résultats encourageants d’un essai clinique de thérapie génique.

Réalisés entre 2008 et 2010 sur 45 patients de 30 à 75 ans, ces tests comparatifs in vivo dits de phase 2 constituent l’avant-dernière étape du processus de validation par les autorités sanitaires.

La maladie de Parkinson affecte la production et la transmission du neurotransmetteur GABA vers le noyau sous-thalamique, au centre du cerveau, qui devient hyperactif. L’objectif de la thérapie est de restaurer la production de GABA.

Pour ce faire, le chirurgien fore un trou dans le crâne du patient, y insère un tube jusqu’au noyau sous-thalamique pour injecter directement le gène et stimuler la production de GABA.

Au bout de six mois, les patients qui ont reçu ce traitement ont vu leurs capacités motrice s’améliorer de plus de 23%.

Un nouvel espoir pour les patients qui ne réagissent pas aux traitements existants, médicamenteux où à base d‘électrostimulations.