DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau vendredi de colère de l'opposition au Yémen

Vous lisez:

Nouveau vendredi de colère de l'opposition au Yémen

Taille du texte Aa Aa

Alors que les contestataires exigent le départ immédiat d’Ali Abdallah Saleh, le président yéménite a affirmé qu’il allait “se défendre par tous les moyens possibles”. Confronté à une révolte depuis six semaines, il tente de sauver le pouvoir qu’il occupe depuis 1978 en multipliant les concessions. Il a proposé mardi de quitter son poste dès la fin de cette année. Une annonce jugée insuffisante par ses opposants qui dénoncent la tuerie de vendredi dernier qui a fait 50 morts. Un massacre qui a provoqué une vague de ralliement des proches du président vers l’opposition.

Hier, des heurts ont eu lieu entre militaires hostiles et fidèles au pouvoir dans un climat de tension accru.