DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : la contestation s'étend et la répression se poursuit

Vous lisez:

Syrie : la contestation s'étend et la répression se poursuit

Taille du texte Aa Aa

Daael, Banias, Hama, At Tal, Damas. Le soulèvement populaire contre le régime baasiste né à Deraa il y a plus d’une semaine s‘étend désormais à l’ensemble de la Syrie.

Il en va de même de la répression.

A As Sanameïn, à mi-chemin entre Damas et Deraa, une vingtaine de manifestants aurait été tuée à l’aveugle par les forces de sécurité ce vendredi. 3 autres ont trouvé la mort dans les même conditions dans les environs de la capitale.

Témoignage depuis Damas de Ghassan Najjar, ancien militant des droits de l’homme.

“Pour avoir une issue favorable à la situation actuelle, il faut que le Président de la république syrienne demande à la police d’arrêter d’intervenir contre la population. Dans le cas inverse, la situation va s’aggraver. Nous demandons au Président d’entamer immédiatement un dialogue national entre les différentes parties. Sinon, la révolution va continuer car le peuple est en état d’insurrection.”

Jeudi, Bachar al-Assad, accusé de réprimer la contestation dans le sang, a promis la mise en place de réformes démocratiques et en particulier la levée de l‘état d’urgence qui remonte à 1963.

D’où les scènes de liesse populaire dans les rues de la capitale qui s’en sont suivies.

Mais la jeunesse exige davantage, à commencer par la liberté d’expression.