DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une Libyenne accuse les miliciens de Kadhafi de viols collectifs

Vous lisez:

Une Libyenne accuse les miliciens de Kadhafi de viols collectifs

Taille du texte Aa Aa

A Tripoli, il est des accusations impossibles à entendre sous le régime du colonel Kadhafi. Une femme incrimine des miliciens pour l’avoir brutalisée puis violée, elle, ainsi que plusieurs femmes pour la seule raison qu’elles sont originaires de Benghazi, le bastion des forces rebelles. Des faits impossibles à vérifier bien sûr même si la femme présente des blessures au visage.

A lire : - La communauté internationale face à la révolte en Libye - CHRONOLOGIE
- État des lieux des forces armées libyennes
- Revue des forces militaires de la coalition engagées en Libye

Elle est parvenue à s’introduire dans un hôtel de la capitale où est logée une grande partie de la presse internationale.

Des gardes du corps tentent d’empêcher les médias de filmer la scène. Un journaliste britannique est frappé au visage, la caméra d’un reporter américain est jetée au sol.

La femme est évacuée de force et poussée dans une voiture… Destination inconnue.

Quant aux justifications des autorités libyennes, les voici par l’intermédiaire du porte-parole du gouvernement, Moussa Ibrahim : “ Il semble, d’après nos premières informations, qu’elle souffre de troubles mentaux. Ils s’en occupent et les enquêteurs vérifient où se trouve sa famille et qui elle est. Elle refuse de leur dire qui elle est, qui sont son père, ses soeurs, ses frères… En ce qui concerne son évacuation, cela se serait produit de la même façon n’importe où dans le monde, quand quelqu’un met le désordre… Mais si, mais si, bien sûr…”