DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Syrie, Deraa est le théâtre d'un nouveau bain de sang

Vous lisez:

En Syrie, Deraa est le théâtre d'un nouveau bain de sang

Taille du texte Aa Aa

Les forces de sécurité et les militaires ont ouvert le feu sur des manifestants rassemblés dans la ville de Deraa, dans le sud de la Syrie, foyer de la contestation. Impossible d‘établir un bilan précis de cette répression. Les organisations des droits de l’homme évoquent au moins 130 morts depuis le 15 mars.

Le vent de révolte contre le régime de Bachar al-Assad souffle aussi dans le port de Lattaquié, dans le nord-ouest.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a appelé son allié syrien à entendre la voix de son peuple et mettre en oeuvre sans délai les réformes promises: “ Nous souhaitons que ces mesures entrent effectivement en vigueur et ne soient pas de simples promesses, a-t-il déclaré. J’ai encouragé le président syrien à faire une déclaration publique et à dévoiler lui-même ces réformes.”

A en croire le vice-président, le chef de l’Etat Bachar al-Assad devrait prononcer un discours dans les heures qui viennent. Son entourage a annoncé notamment la levée de l‘état d’urgence en vigueur depuis 1963, qui restreint de manière drastique les libertés publiques.