DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Silvio Berlusconi face à une foule divisée à la sortie du tribunal

Vous lisez:

Silvio Berlusconi face à une foule divisée à la sortie du tribunal

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois depuis 2003, le président du conseil italien s’est rendu à une audience: deux heures de comparution devant des juges de Milan qui se sont “bien passées” dixit le Cavaliere qui a déclaré qu’il serait présent à la prochaine audience.

Dehors, des partisans et des détracteurs l’attendaient. Des militants de l’opposition lui ont crié “Bouffon” !

Un cordon de policiers a empêché la situation de dégénérer.

Sans parler du procès du Rubygate, Berlusconi est impliqué dans trois dossiers de corruption et de fraudes présumées liées à son empire médiatique.

L’opinion est divisée face à ces procès:

“S’il doit se présenter aux juges, il doit le faire comme tout le monde. La justice est valable pour tous.”

“Pour moi, ces procès s’apparentent à de la persécution. Ils le prennent pour cible.”

C’est grâce à la levée de son immunité par la Cour constitutionnelle italienne, en janvier, que Silvio Berlusconi peut comparaître. A ses côtés, plusieurs autres accusés, dont son fils Pier, vice-président de Mediaset. Ils sont soupçonnés de fraudes et de détournements de fonds lors de l’acquisition de droits télévisés à des prix surfacturés.