DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Armer les rebelles libyens, une idée qui progresse

Vous lisez:

Armer les rebelles libyens, une idée qui progresse

Taille du texte Aa Aa

La détermination de la communauté internationale face à Kadhafi réaffirmée. La conférence de Londres a permis d’enfoncer à nouveau le clou et de redire les objectifs : protection des civils, aide humanitaire, transition politique.

“Puisque les conditions d’un cessez-le-feu et de la fin de la violence ne sont pas réunies, explique le ministre des Affaires Etrangères William Hague, alors nos opérations de protection des civils en Libye vont continuer. Il est très important que cet engagement commun soit très, très clair dans nos déclarations aujourd’hui.”

Le Quatar a fait une entrée très médiatisée dans la bataille, et c’est lui qui hébergera la prochaine réunion sur le Libye.

Son premier ministre :

“Nous, au Quatar, participons à la partie humanitaire mais aussi à la zone d’exclusion aérienne, nous avons envoyé quelques-uns de nos avions rejoindre la coalition. Ils remplissent leur mission en ce moment où nous parlons.”

Et selon des déclarations d’Hillary Clinton, les Etats-Unis songent à armer les rebelles libyens. Mais rien d’officiel pour l’instant.

Ali Sheikholeslami, euronews London :

“L’un des membres du Conseil National de Transition libyen a dit que les Libyens avaient subi la tyrannie pendant 42 ans. Il a dit aussi que le conseil allait rédiger une constitution pour l’après Kadhafi. Le premier ministre quatari a conclu la conférence en disant que Kadhafi devait arrêter le bain de sang et partir. Mais le fera t-il ?”