DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Tepco (Fukushima) pourrait être nationalisé"

Vous lisez:

"Tepco (Fukushima) pourrait être nationalisé"

Taille du texte Aa Aa

Inacceptable : c’est le qualificatif employé par le gouvernement japonais pour qualifier les erreurs de communication du groupe Tepco, l’opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima. A tel point qu’un membre du gouvernement juge possible sa nationalisation. Tepco qui se révèle incapable de gérer la situation, et s’est résolu à demander l’aide des groupes français Arteva, EDF et du CEA, le commissariat à l‘énergie atomique.

Tokyo Electric Power qui alimente en électricité 1/3 de la population japonaise affichait 43 milliards d’euros de chiffre d’affaire et un bénéfice de 1,16 milliards d’euros en 2010. Depuis le séisme et le tsunami qui ont touché le site de Fukushima, le titre Tepco a chuté de 74% en bourse.

L’appel aux groupes français avait déjà fait chuter le titre Tepco ces derniers jours. Les propos du ministre japonais délégué à la stratégie nationale sur la possibilité d’une nationalisation de Tepco ont accéléré la descente du titre aux enfers mardi, provoquant même une suspension de cotation du titre à la bourse de Tokyo.