DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bachar al Assad dénonce une "conspiration"

Vous lisez:

Bachar al Assad dénonce une "conspiration"

Taille du texte Aa Aa

Le président syrien a enfin pris la parole dans un discours très attendu, le premier depuis le début des manifestations le 15 mars.
 
La mise en scène devant le parlement avait été soigneusement préparée avec des acclamations à répétitions.
 
S’adressant à la nation, le chef d’Etat syrien a accusé une “minorité” de tenter de semer le chaos à Deraa, ville du sud marquée par des affrontements sanglants. Bachar al Assad a promis de venir à bout des fauteurs de troubles. Il a réaffirmé l’unité de la Syrie
 
Au lendemain de la démission de son cabinet, il a affirmé ne pas être hostile aux réformes notamment la lutte contre la corruption et le chômage. Mais alors que nombres d’observateurs attendaient un geste fort comme la levée de l‘état d’urgence en vigueur depuis 1963 rien n’a été annoncé sur ce sujet sensible.