DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nissan vérifie la radioactivité des pièces automobiles en provenance du Japon

Vous lisez:

Nissan vérifie la radioactivité des pièces automobiles en provenance du Japon

Taille du texte Aa Aa

Autre conséquence des émissions radioactives générées par la centrale japonaise de Fukushima, la filiale taïwanaise du constructeur automobile japonais Nissan vérifie dans ses locaux le niveau de radioactivité sur l’ensemble des pièces automobiles importées du Japon. Yulon Nissan Motor procède à un triple contrôle de radioactivité sur les pièces automobiles : avant leur embarquement pour Taïwan, au port de débarquement et après l’assemblage.

Au dernier contrôle, nous vérifions toutes les parties que touche le client, affirme le porte-parole de l’usine. Il y en a six : la première c’est le moteur, la seconde c’est le siège du conducteur, la troisième le siège passager, la quatrième le coffre; ensuite l’extérieur de la voiture et la sixième ce sont les pneumatiques”.

Ces vérifications vont bien sur légèrement augmenter le temps d’assemblage des voitures d’environ cinq minutes mais Yulon Nissan préfère la sécurité des clients. Nissan possède 12% du marché automobile taïwanais et compte écouler 350.000 véhicules en 2011 sur l’ile.

Un sticker posé sur le pare-brise atteste des contrôles effectuées.