DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Darfour : Omar el-Béchir veut clore le processus de paix de Doha

Vous lisez:

Darfour : Omar el-Béchir veut clore le processus de paix de Doha

Taille du texte Aa Aa

Le président soudanais Omar el-Béchir veut mettre un point final au processus de paix au Darfour. Un processus mené sous la médiation du Qatar, où s’est rendu le dirigeant soudanais, qui est par ailleurs poursuivi pour génocide par la Cour Pénale Internationale. Une conférence est prévue à Doha le 18 avril prochain dans le but d‘élaborer un document final pour un accord de paix.

“Le but de ces négociations est de parvenir à un accord de paix reconnu internationalement, et adopté par les habitants du Darfour” a déclaré le président soudanais. “Après cela il n’y aura plus d’autres négociations. Toutes les parties devraient participer à l‘élaboration de ce document. Nous n’avons plus le temps d’engager d’autres pourparlers”.

Les rebelles du Darfour refusent cette proposition. Ils ont indiqué à Euronews ne pas avoir été informés officiellement de l’existence d’un document sur un accord de paix.

“Nous n’accepterons aucun accord qui ne soit pas basé sur des négociations”, a déclaré Jibril Adam Bilal, porte-parole du mouvement pour la justice et l‘égalité.

Il y a deux jours, le président soudanais a annoncé unilatéralement la tenue d’un référendum sur le statut du Darfour, une démarche également rejetée avec force par les rebelles.

Notre correspondante, Maha Barada explique que “le

Qatar a déployé de gros efforts pour parvenir à un document sur un accord de paix final au Darfour. L’ouverture le mois prochain d’une nouvelle conférence ravive l’espoir d’un progrès dans les pourparlers entre tous les acteurs concernés”, dit-elle.