DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : la zone d'évacuation critiquée, visite de Sarkozy

Vous lisez:

Japon : la zone d'évacuation critiquée, visite de Sarkozy

Taille du texte Aa Aa

La pression s’accentue sur le gouvernement japonais pour qu’il élargisse la zone d‘évacuation autour de la centrale de Fukushima. L’Agence internationale de l‘énergie atomique a ainsi relevé des niveaux de radiation justifiant une évacuation dans un village situé à 40 km de la centrale.

Pour l’instant seuls les habitants situés dans un rayon de 20 km ont été forcés de partir.

Mais le gouvernement reste inflexible. Son porte-parole Yukio Edano, a indiqué qu’une extension de la zone d‘évacuation n‘était pas nécessaire pour l’instant. Il a précisé que les contrôles étaient constants et que tout serait prêt en cas d’augmentation de la radioactivité.

Le Premier ministre nippon, Naoto Kan, a par ailleurs, reçu aujourd’hui Nicolas Sarkozy. C‘était la première visite d’un dirigeant étranger depuis la catastrophe. Le président français, qui est aussi le patron en exercice du G20, a exprimé sa solidarité au peuple japonais. Il a appelé à une réunion des pays du G20 pour définir une “norme de sûreté nucléaire internationale”.