DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Bundesbank alimentait malgré elle un trafic de fausse monnaie

Vous lisez:

La Bundesbank alimentait malgré elle un trafic de fausse monnaie

Taille du texte Aa Aa

La Banque centrale allemande est impliquée malgré elle dans un scandale de fausse monnaie.

La Bundesbank a échangé pendant plusieurs années des tonnes de pièces en euro qu’on lui présentait comme abimées mais qui étaient en réalité fausses. C’est ce qu’annonce jeudi le parquet de Francfort après l’arrestation en Allemagne de six personnes dont quatre sont d’origine chinoise. La Bundesbank envoyait en Chine ses pièces abimées pour les faire fondre mais elles ne prenaient pas toutes le chemin de la fonderie et revenaient en Allemagne sous forme de fausses pièces de 1 et 2 euros.

“Nous étions convaincus que les pièces étaient toutes assemblées en Chine, a affirmé Doris Möller-Scheu la procureure du parquet de Francfort. Mais pendant nos recherches, nous avons trouvé en Allemagne une machine avec laquelle on peut

fabriquer ces pièces”.

Entre 2007 et 2010, 29 tonnes de fausse monnaie auraient ainsi été échangées aux guichets de la Bundesbank pour une valeur de 6 millions d’euros selon les enquêteurs.