DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Parlement européen : sauver l'image de l'institution

Vous lisez:

Parlement européen : sauver l'image de l'institution

Taille du texte Aa Aa

Le Parlement européen sait sa crédibilité entamée depuis qu’un scandale de corruption a éclaboussé quatre élus. Du coup, son président s’engage à durcir les règles sur le lobbying.

L’affaire est partie d’un guet-apens tendu par des journalistes du Sunday Times. Se faisant passer pour des lobbyistes, ils ont proposé de l’argent à des eurodéputés pour influencer des législations.

Quatre auraient accepté. Les deux premiers ont démissionné. Le Roumain Adrian Severin s’y refuse, tout comme l’Espagnol Pablo Zalba, qui assure ne rien avoir touché.

Militant pour plus de transparence dans les institutions européennes, l’ONG Alter-EU appelle à surveiller de près les eurodéputés qui cumulent les activités :

“ Il y a beaucoup d’eurodéputés qui ont d’autres emplois. Certains impliquent du lobbying et beaucoup impliquent des conflits d’intérêts. Cela doit être sérieusement discuté parce que la frontière entre conflit d’intérêts et corruption est ténue, et ce n’est pas acceptable pour les citoyens européens “, explique Olivier Hoedeman.

Parmi les propositions sur la table, un registre obligatoire et non plus volontaire des lobbyistes. Quant aux élus ayant une activité annexe, ils devraient la déclarer par écrit.