DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Témoignage d'Abidjan : "les casques bleus et l'armée française ont dû intervenir"

Vous lisez:

Témoignage d'Abidjan : "les casques bleus et l'armée française ont dû intervenir"

Taille du texte Aa Aa

Nous avons pu joindre par téléphone Rabab Hamoud, une habitante d’Abidjan, elle est ivoirienne d’origine libanaise et témoigne de la situation en ville :

“Quand nous sortons, les magasins sont fermés et les rues sont vides, et si quelqu’un prend sa voiture, il est arrêté par des barrages et des gens armés qui prennent sa voiture en lui promettant de la rendre après. Cette nuit il y a eu des pillages, il y a même eu des gens bloqués dans leurs immeubles, du coup les casques bleus et l’armée française sont intervenus pour les évacuer par hélicoptère des toits de leurs immeubles.

L’ aéroport est fermé, il y a eu un couvre feu entre 21h et 6h du matin avec plein de barrages partout. Et actuellement les radios d’Abidjan ne diffusent plus, et les rumeurs disent maintenant que la plupart de la ville est dans les mains de Ouattara mais que Gbagbo ne veut pas partir.”