DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Côte d'Ivoire : des centaines de morts victimes des deux camps

Vous lisez:

Côte d'Ivoire : des centaines de morts victimes des deux camps

Taille du texte Aa Aa

Dans le quartier du palais présidentiel, la bataille fait rage entre les forces pro-Gbagbo et pro-Ouattara. Les secondes sont arrivées jeudi soir à Abidjan, après avoir pris la quasi-totalité de la Côte d’Ivoire.

L’avancée des troupes fidèles au président Ouattara, reconnu par la communauté internationale, s’est faite dans le sang.
A Duékoué, dans l’Ouest ivoirien, des centaines de personnes ont été tuées avant la prise de la ville. Et par les deux camps. D’après l’ONU, plus de 300 personnes abattues, la plupart par les forces pro-Ouattara. Le Comité international de la Croix-Rouge évoquait hier 800 morts dans cette ville.
 
L‘étau se resserre autour de Laurent Gbagbo. Voilà les dernières images de la télévision ivoirienne, qui nous montrent Gbagbo, tout sourire, avec sa fille. Mais selon Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères, le président Gbagbo vit ses derniers jours de chef d’Etat.
 
Les Français continuent à évacuer des étrangers. La force Licorne vient chercher chez eux ceux qui appellent à l’aide et les emmène à l’abri dans  un camp militaire. 500 personnes, dont un tiers de ressortissants français, s’y sont réfugiés en espérant une stabilisation rapide de la situation.